Présentation

 

Daniel Favre est né en 1952 à Bron. Il Vit et travaille à Saint-Hélène du Lac en Savoie.

Graveur de formation, diplômé de l’école des Beaux-Arts de Grenoble (1968), Daniel Favre se consacre depuis 2002 à la sculpture. Renouant avec un certain classicisme dans l’usage des techniques, des matériaux et un vocabulaire formel qui s’inscrit dans la tradition de la sculpture moderne du début du XXe siècle, Daniel Favre aborde sous des formes diverses la thématique du corps, explore l’anatomie humaine dans ses aspects les plus contrastés, à travers un traitement plastique qui situe son œuvre à la frontière du réalisme et de l’abstraction.

Paso Doble, Bronze, 2017

Daniel Favre est enfin sculpteur, c’est un peu ce qui m’a effleuré l’esprit quand j’ai vu naguère son travail en exposition chez Jean-Loup Ruffieux et Emmanuelle Bril, alors même que Daniel a toujours été artiste, mais comme une sorte de baroudeur, d’explorateur, en quête incessante.

On est vraiment dans une création très caractérisée, où tout devient harmonique, de l’angle à la courbe, de l’ovale à l’aigu. C’est une écriture apaisante, sans à-coups, certes très pensée et structurée, mais qui enchante l’oeil.


– André Liatard, Conservateur du musée Faure d’Aix-les-Bains

« Imaginez des parois rocheuses. Voyez dans ces pics, de belles endormies. Mélangez ces lignes tendues à des masses rectangulaires qui seraient autant de genoux et de bras, de creux et de vides. Hanches, fesses, cous, épaules deviennent des repères où s’accrocher. Ce sont les femmes de Daniel Favre, qui les sculpte avec la maîtrise d’un grimpeur lancé dans une ascension sans cordée… »


- Arnaud Dimberton 

Songe, bronze, 2012

« Magie de l’instant où l’on sait que cela va basculer et que l’on va devenir amoureux… »

C’est ce qui m’est arrivé à la vue de deux sculptures de Daniel Favre. Bloc de matière cubique radical tout de concentration et de force retenue mais prête à vivre, Tête au carré (page 33) a d’abord capté mon regard. Le coup reçu est définitif pour Songe, c’est une histoire de lumière comme il en est des voix humaines. Car c’est elle et sa vibration autour des différents plans de vision possibles (touchez-la, tournez-la et tournez autour) qui m’a séduit et troublé. Ah sa chaude délicatesse sur le tombant des arêtes entre lumière blanche et lumière noire ! Puis la très belle dynamique de l’attitude captée autour d’un puits de lumière que chacun doit apprivoiser avant de le pénétrer.

 
– Christian Perrotte

« On pourra bien-sûr se pencher sur la généalogie de ce langage formel, et il sera possible comme toujours de déceler ici des ascendances et là des cousinages divers. Mais je parlerai plutôt de ce qui (me) frappe et (me) touche dans ce peuple de personnages immobiles, figés dans leur mouvement. Et chez d’autres encore dont la statique quasi architecturale recèle pourtant une puissance prête à ce manifester. Souvent anguleux, corps aux traits d’arêtes tendues. L’arête : la ligne dans laquelle s’est figé le mouvement. d’amants ou de rivaux, qui s’affrontent et s’aiment comme dans le bushido… Sous la peau, l’os et le tendon ne sont pas loin : des danseurs de la vie…il y a là plus énergie que brutalité, bien plutôt de la vitalité que de la dureté. La tendresse n’est jamais loin, dans la courbe musclée d’un dos dans une jambe qui n’en finit plus, dans la douceur inattendue d’un sein qu’on pourrait recueillir au creux de la main comme un fruit. »


– Jean-Marc Soulier

Ce travail d’abstraction commencé en 2012/2013 ouvre la troisième période de création de l’artiste, probablement la plus intéressante dans la mesure où elle est l’aboutissement naturel des recherches précédentes.


 – Bernard Verdier

Biographie

Daniel Favre est représenté par les galeries Ruffieux-Bril (Chambéry), Harmattan (Megève) et Boromé (Lyon).

Expositions Individuelles (sélection)
 
2018, Galerie Ruffieux-Bril, Chambéry
2018, Galerie Déprez, St-Paul de Vence
2017, Les Ateliers d’art, St-Julien en Genevois
2017, Cour de l’Abbaye, Annecy-le-Vieux
2016, Galerie Ruffieux-Bril, Chambéry
2015, Galerie Déprez, St-Paul de Vence
2015, Galerie Ruffieux-Bril, Chambéry
2015, Galerie Harmattan, Megève (exposition permanente depuis 2015)
2014, Galerie Hesbé- Bolzonello, St-Paul de Vence
2013, Galerie Deprez, St-Paul de Vence
2013, Galerie Artichaut, Lyon
2013, Le MAD, Riddes (Suisse)
2012, Le MAD, Saint-Gervais

Expositions Collectives (sélection)

2019, Grand Palais, Lille
2019, Not A Gallery, Paris
2018, Abbaye Saint Philibert , Tournus
2017, Musée Faure, Aix les Bains

Couple II, bronze, 2015

Enseignements

ENAAI (École Nationale d’Art Appliqué de l-Image), Chambéry (1999-2012)

Collections publiques

Baiser, 2011(bronze) (Acquisition du Musée Faure, Aix-les Bains en 2017)

Collection privées

De nombreuses œuvres figurent dans des collections privées en France et à l’étranger (États-Unis, Canada, Suède, Angleterre, Suisse, Italie, Arabie Saoudite, Émirats arabes unis…)

Publications

  • Bernard Verdier, Daniel Favre, sculpteur, Éditions galerie Ruffieux-Bril, 2017
  • Matt B + Daniel Favre + Franck Llobers, catalogue d’exposition, Musée Faure, 2017
  • L’angle et la courbe, sculptures de Daniel Favre 2012-2015, Éditions galerie Ruffieux-Bril, 2016